Skip to content


La maison du désert, ancien pavillon au cadran solaire


Wüstenhaus © Tiergarten Schönbrunn Foto: Daniel Zupanc

La maison du désert, ancien pavillon au cadran solaire

Lorsque l'empereur François-Joseph Ier fit construire la serre d'hiver d'après les plans de l'architecte Alfons Custodis, son dessein était simplement de préserver son extraordinaire « nouvelle collection hollandaise », constituée de plantes originaires d’Australie et d’Afrique du Sud.

Achevée en 1904, la serre dans le style du tournant du siècle, dont la construction métallique révélait déjà des formes du Jugendstil, présentait un mur arrière en briques orienté nord, une façade vitrée côté sud et un vitrage simple, ce qui satisfaisait parfaitement aux besoins des plantes vivaces et délicates.

Près de cent ans plus tard, à l'occasion de la réhabilitation générale devenue nécessaire, l'Office fédéral des espaces verts en collaboration avec le jardin zoologique (?richtig), décida d'y présenter dorénavant au public les plus beaux et les plus précieux spécimens de la collection de plantes grasses (cactées et autres plantes succulentes adaptées aux milieux secs). Pour rendre la visite encore plus captivante et plus variée, l'exposition s'articule autour de trois habitats secs (Madagascar, le désert de l'ancien et celui du nouveau monde) avec des spécimens de la faune et de la flore caractéristiques de ces régions. Elle montre en outre les stratégies de survie extrêmement intéressantes et diversifiées des habitants sur et sous terre de ces contrées difficiles.

Pour obtenir de plus amples informations sur la maison du désert (heures d'ouverture, prix d'entrée, etc.), consultez le site Internet du jardin zoologique de Schönbrunn.

 

Back to main navigation

En poursuivant votre navigation sur ce site sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Voir