Skip to content
Schöner Brunnen (c) Schloß Schönbrunn Kultur- & Betriebsges.m.b.H. Foto: Alexander Eugen Koller

La belle fontaine

Placé à l’angle d’une allée bordée de haies du côté de Meidling, le premier pavillon de la fontaine, probablement érigé par le jardinier de la Cour Steckhoven en 1771, fut remplacé par une nouvelle construction réalisée par l’architecte de la Cour Isidor Canevale.

Le pavillon de forme carrée s’ouvre sur l’avant et sur l’arrière par un arc plein cintre, l’arc arrière abritant la statue d’Égérie créée par Beyer, penchée au-dessus d’un bassin. Elle tient dans sa main un vase duquel jaillit l’eau de source autrefois si appréciée par la Cour viennoise. La statue d'Égérie compte parmi les figures les plus gracieuses du parc de Schönbrunn. D'après la légende, elle apprenait aux Romains à s'attirer les faveurs des dieux par des actions pieuses afin de garantir le bien-être de l'État. 

La façade du bâtiment rappelle un petit temple, sa surface ainsi que son pignon triangulaire et son dôme plat couronné de vases sont revêtus de fausses concrétions, tandis que l’architrave est décorée de coquillages. Les murs intérieurs sont également recouverts d’un décor à concrétions, les angles sont ornés de gerbes de roseaux et le plafond de guirlandes de fleurs. L’un des murs abrite une plaque de pierre portant les initiales couronnées « MM » qui, d'après les dernières recherches, ne fait pas allusion à l'empereur Matthias et à sa découverte de la « belle fontaine », mais à Maximilien II qui acheta la propriété de Katterburg en 1659.

Back to main navigation

En poursuivant votre navigation sur ce site sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Voir