Skip to content
Statuen

Les statues

La série de statues du Grand Parterre fut réalisée sous la direction du sculpteur Johann Christian Wilhelm Beyer. Il créa, avec son équipe, 32 statues sur socle, toutes de même taille, qui représentent des personnages mythologiques ou historiques.

Les statues furent dessinées puis réalisées, pour la plupart, d’après des modèles de statues antiques.L’emplacement définitif des statues de fut toutefois pas déterminé par Beyer, mais par l’architecte Hohenberg, responsable de tout l’aménagement des jardins, qui supervisa donc également l’installation des statues. Ces dernières sont numérotées de 1 à 32, sur les faces latérales des socles, la série se terminant le long du mur de haie oriental, devant la façade s’ouvrant sur le jardin.

D'autres statues intéressantes

Les statues des bosquets

Les statues des bosquets

Eurydice

Eurydice était la femme d'Orphée, le plus célèbre chanteur de Grèce, considéré comme le fils d'Apollon et de la muse Calliope. Le jour de son mariage, Eurydice est poursuivie par Aristée, épris d'elle. Sur sa fuite, elle est mordue par un serpent venimeux et meurt

Eurydice est représentée au moment où elle tente de se débarrasser du serpent enroulé autour de sa jambe et regarde, apeurée, en direction de son persécuteur. Par la suite, Orphée ne réussira pas à la ramener des enfers.

Cincinnnatus

Lucius Quinctius Cincinnatus est l'exemple type du patricien simple, entièrement dévoué à l'État. Appauvri après s'être porté garant pour son fils, il s'était retiré à la campagne. Alors que des guerres et catastrophes naturelles avaient mit l'État romain en péril, le sénat dut nommer un dictateur ; le choix tomba sur Cincinnatus. Lorsque les sénateurs se présentèrent à lui, Cincinnatus était en train de labourer son champ. Il est représenté appuyé sur sa charrue, occupé à attacher ses sandales, avant de se faire nommer dictateur de Rome.

L’allée la plus à l’est abrite les statues réalisées par Hagenauer : aux côtés du rondeau de l’obélisque, se tient une matrone romaine sans désignation précise, ainsi que plus loin, le groupe des Hespérides, les sœurs Hespérie et Érythie.

Matrone Romaine

La femme vêtue d'une longue robe antique ne présente aucune caractéristique particulière. Tout comme les nymphes et prêtresses, elle fait probablement partie des participantes à un culte divin, comme celui de Cybèle ou de Cérès.

Espérie et Érythie

Les deux sœurs, également appelées les Hespérides étaient les filles d'Hespéris, la déesse du Couchant et du géant Atlas, qui portait la voûte céleste sur ses épaules. Selon la légende, elles vivaient aux confins du monde occidental où la déesse Junon leur avait confié la garde d'un arbre aux pommes d'or, que seuls les dieux pouvaient manger. Pour garder l'arbre, Junon (Héra dans la mythologie grecque) avait fait appel au dragon Ladon, mais le héros Héraclès parvint vite à le maîtriser et il put ramener trois fruits d'or sur la terre.

Du XVIe au XVIIIe siècle, les oranges étaient considérées comme les pommes des Hespérides. Les Hespérides à Schönbrunn font du parc en quelque sorte un jardin des dieux.

Diana (de J. B. Hagenauer)

Diane, la déesse de la lune, était principalement vénérée comme la protectrice de la chasse et de ce fait généralement représentée en chasseuse accompagnée de chiens de chasse. Elle ne tient ici qu'un partie tronquée de son arc en main, comme Apollon qui lui fait face, pour faire référence aux statues antiques qui leur ont servies de modèle et dont beaucoup ont été mutilées au cours des siècles.

Apollon (de J. B. Hagenauer)

Apollon est représenté en dieu guerrier qui décoche ses flèches, avec lesquelles il a également tué le serpent Python qui s'enroule autour du tronc d'arbre. Junon, jalouse, avait chargé le serpent de poursuivre Léto, une maîtresse de Jupiter et mère d'Apollon et de Diane. Au-dessus de la faille, dont était sorti le serpent, Apollon érigea par la suite l'oracle de Delphes, où la Pythie rendait ses oracles

Back to main navigation

En poursuivant votre navigation sur ce site sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Voir