Skip to content
Römische Ruine

La ruine romaine

Appelée à l'origine la « ruine de Carthage », la ruine romaine se situe au pied de la colline boisée de Schönbrunn. Il s’agit d’un ensemble conçu par Johann Ferdinand Hetzendorf von Hohenberg et achevé en 1778 qui s’intègre parfaitement dans la nature environnante.

Ce type de décor de jardin romantique avec des ruines était déjà en vogue en Angleterre avant le milieu du XVIIIe siècle, mais cette mode mit plusieurs décennies avant de se propager.

La ruine romaine de Schönbrunn créée par Hohenberg était une construction entièrement neuve répondant au modèle romain du temple antique de Vespasien et Titus dont les vestiges furent immortalisés par une gravure de Battista Piranesi datant des environs de 1756.
Des recherches récentes ont pu montrer qu’à la différence de la Gloriette, tous les éléments architecturaux, les colonnes tout comme les reliefs étaient de confection neuve, conçus sous la direction de l’architecte de la Cour. Les décorations en pierre furent réalisées par les sculpteurs Beyer, Henrici et Franz Zächerle. Quelques pierres récupérées du château de Neugebäude furent employées pour les arrangements décoratifs autour du site.

L’ensemble est constitué d’un bassin rectangulaire entouré d’un imposant arc en plein cintre et d’ailes latérales donnant l’impression d’un bâtiment antique s’enfonçant dans le sol. Le centre est occupé par l’arc en plein cintre présentant une architrave incomplète et une frise décorée de reliefs représentant divers sujets d’offrande d'après le modèle romain. Les murs latéraux formant un ressaut en angle droit sont décorés de bas reliefs, mais aussi de statues et de bustes antiques.

Dans le bassin de la ruine se trouve un groupe de statues crées par Wilhelm Beyer, représentant les dieux fluviaux Danube et Enns.

Le couloir forestier s'élevant derrière l’arc central était, au départ, composé de terrasses qui devaient simuler une cascade d’eau et qui menaient à une statue d'Hercule qui, l'hydre à neuf têtes déjà vaincue à ses pieds, combat Cerbère, le chien à trois têtes ainsi que des vices personnifiés.

Le nom de « ruine de Carthage », couramment employé au moment de la construction, fait penser qu’en plus de l'ambiance romantique voulue par l'architecte, elles étaient également une allusion à la victoire de Rome sur Carthage. Durant des siècles, la maison de Habsbourg incarna la dignité impériale romaine germanique et se considéra comme la descendante légitime de l’ancien empire romain. Cet ouvrage prétendait également être l’expression de cette ambition dynastique.

Back to main navigation

En poursuivant votre navigation sur ce site sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Voir