Skip to content

Le salon rouge

Le salon rouge, habillé de lambris rouges et de panneaux muraux tendus du damas rouge de la Cour, servait de vestiaire à l'époque de Marie-Thérèse. Selon l'inventaire, les placards encastrés servaient en 1812 de bibliothèque; ils ont été démontés cent ans plus tard, en 1914.

Le salon rouge comprend plusieurs portraits d'empereurs habsbourgeois, entre autres Léopold II qui succéda à son frère Joseph II, mais régna peu de temps.

À gauche de lui, le portrait montre son fils et successeur François, empereur du Saint empire germanique depuis 1792 en tant que François II. En 1806, les guerres napoléoniennes le forcèrent à prononcer la dissolution du Saint Empire romain. Deux ans auparavant, il avait regroupé les pays de la couronne habsbourgeoise sous l'empire d'Autriche. C'est ainsi que le dernier empereur romain germanique François II devint le premier empereur d'Autriche François Ier. Son fils Ferdinand Ier, oncle de François-Joseph, lui succéda. Au cours de la révolution de 1848, il abdiqua au profit de son neveu.

Une des filles de l'empereur François II/Ier, Léopoldine, épousa en 1817 le prince héritier portugais et plus tard empereur du Brésil, Dom Pedro. Léopoldine, très intelligente et passionnée de sciences naturelles, soutint plus tard les aspirations d'indépendance du Brésil vis-à-vis de la métropole portugaise. Aujourd'hui encore, l'archiduchesse autrichienne est vénérée dans tout le pays brésilien.

Bibliographie:
Kaiser, Gloria. Dona Leopoldina. Die Habsburgerin auf Brasiliens Thron. Vienne, 2015

Back to main navigation

En poursuivant votre navigation sur ce site sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Voir